Oxygénothérapie


L’Oxygéno-thérapie par hyperbare :

fe5403b2858e4d584a1ffba16343902c_f23

Respirer de l’oxygène à une pression modérément accrue dans l’athmosphère d’une chambre pressurisée enrichit la partie liquide du sang en oxygène. Ceci permet à l’oxygène de pénétrer dans les tissus cérébraux trop endommagés pour que les cellules rouges du sang atteignent les lésions cérébrales. La cicatrisation des tissus réduit la lésion et améliore les impulsions donc facilite l’habileté.

Un large spectre de handicaps causés par les lésions cérébrales ou anormalités du cerveau peut être traité : paralysie cérébrale, problèmes d’apprentissage, microcéphalie, hypotonie, retard de développement, autisme, épilepsie, problèmes de comportement, cécité corticale, dysplasie, dyslexie, traumatisme crânien, sclérose en plaques, attaque d’apoplexie…

ADVANCE (25) (Copier)La thérapie que suit Antonio n’étant pas reconnue en France, celle-ci se déroule en Angleterre.

L’Institut pionnier pour une réhabilitation motrice offre aux enfants atteints de lésions neurologiques handicapantes un nouvel espoir pour une meilleure guérison. Utilisant une technologie russe (state of the art) et une approche tout à fait nouvelle du processus de traitement, le centre observe des améliorations spectaculaires sur la posture et la mobilité des enfants.

Linda Scotson, directrice d’Advance, dont le fils Doran souffre de lésions cérébrales dit que « la prise en charge conventionnelle enseigne aux enfants à faire au mieux avec leur handicap. Nous sommes en train de prouver qu’il est possible d’accomplir bien plus que cela. A travers un programme d’exercices, nous stimulons les muscles les plus faibles pour qu’ils deviennent plus actifs. Le traitement habituel a toujours ignoré ces groupes de muscles et s’est concentré sur ceux les plus forts ».

ADVANCE (29) (Copier)De nombreux parents don’t les enfants sont diagnostiqués comme souffrant de lésion cérébrale se voient dire que leur condition est sans espoir, une notion que le centre Advance est maintenant en train de faire disparaître.

Linda continue : « nous sommes ouverts depuis septembre 2000 et nous travaillons maintenant avec des enfants venant d’aussi loin que la France, la Norvège ou le Canada. Quand les familles viennent la première fois, on leur enseigne un programme d’exercices physiques qu’ils peuvent ensuite reproduire chez eux; puis ils reviennet plusieurs fois par an de sorte que nous puissions vérifier les progrès de l’enfant et mettre au point de nouveaux exercices. Le centre utilise les recherches développées à l’Université Internationale de Moscou qui a observé les principes mathématiques et bio-physiques gouvernant le processus du développement normal. Cette méthode de traitement va devenir le pas le plus important vers la compréhension du potentiel de récupération des lésions cérébrales dans l’histoire de la médecine du cerveau. C’est devenu possible grâce à des scientifiques dont la formation première était les mathématiques et non la médecine ».

Tim Gray, né avec une lésion cérébrale de type hypertonique qui affecte ses jambes et le côté droit de son dos a découvert Advance par le biais d’internet. Le jeune homme de 21 ans, du nord de Londres, dit que la clinique propose un large éventail d’équipements uniques pour tous les besoins individuels : « J’espère vraiment réussir à marcher sans mes béquilles et je sens que les thérapies proposées par cette clinique m’offrent le meilleur espoir d’atteindre cette ambition ».

Pour plus d’informations concernant ce centre, contactez Linda Scotson au 01.342.311.137